ATTENTION - L'Institut des Parons est soumis au pass sanitaire et impose le port du masque sur tout son domaine.
En savoir plus...

Le SAS
Répit

Le SAS Répit s’adresse aux usagers de l’Institut des Parons, du secteur adulte (FLM, Cap Intégration, La Villa, le Foyer d’hébergement Cézanne).

Accompagner dans les difficultés

L’objectif est d’assurer la continuité de l'accompagnement du bénéficiaire en ajustant sa prise en charge au sein de son Projet Personnalisé d'Accompagnement (PPA) pour que celui-ci retrouve la joie de vivre au sein de son projet personnalisé. (Écoute, échanges, plan d’actions en lien avec le résident, sa famille, l’équipe pluridisciplinaire).

Structures concernées : Foyer Léon MARTIN, CAP intégration, La Villa des Parons, Foyer Cézanne.
Questions courantes

Quels sont les objectifs du S.A.S Répit ?

Définir les difficultés des usagers.
Repérer et évaluer les difficultés des usagers avec les équipes et les chefs de service du secteur adulte.
Agir face aux difficultés.
Définir et mettre en œuvre des actions et des projets thérapeutiques.
Organiser une réponse complète aux difficultés.
Développer un partenariat avec des professionnels en libéral (éducateurs, professionnels de santé, du paramédical, art-thérapeute…) et d’autres structures de la région (centre équestre, séjours de répit, de vacances…).

Pourquoi le SAS ?

Depuis septembre 2021, l’Institut des Parons compte parmi ses services un nouveau dispositif « ouvert » - le SAS Répit - qui s’adresse à l’ensemble des usagers du secteur adultes (le foyer de vie Léon Martin, la Villa des Parons, Cap Intégration, le foyer d’hébergement Cézanne).

Le SAS Répit a pour objectif de développer des actions et des projets thérapeutiques pour les usagers qui manifestent les premiers signes de mal-être dans leur quotidien. Lorsque les équipes éducatives repèrent des difficultés particulières ou inhabituelles chez un usager, ils peuvent solliciter la psychologue du SAS Répit (permanence téléphonique du lundi au vendredi) pour une rencontre et un échange. Sous la supervision du Directeur des établissements, la psychologue travaille en collaboration étroite avec les équipes des différents services pour soutenir leur réflexion et définir les prises en charge thérapeutiques les plus adaptées. Les projets ou les actions thérapeutiques du SAS Répit visent davantage à la prévention qu’à la gestion des situations de « crise ».

Pour mettre en œuvre ces actions et ces projets, des professionnels et des intervenants en libéral (éducateurs, art thérapeutes, médecins spécialistes…) ainsi que des structures extérieures sont sollicitées comme des associations sportives, des centres équestres, des lieux d’accueil proposant des médiations animales, équines, artistiques, des activités« nature »…L’objectif est de développer un large réseau pour répondre de la manière la plus ajustée possible à chacun des besoins. Chaque situation est analysée pour offrir une solution « sur mesure ». A long terme, ces projets permettent d’atténuer les troubles psychiques – les troubles du comportement pour améliorer le confort de vie et la participation sociale des personnes.

Quelques exemples…

La vie en collectivité dans une grande institution comme le foyer de vie Léon Martin peut être éprouvante pour Anthony, jeune adulte TSA, qui fréquente maintenant l’établissement depuis 10 ans. Grâce au SAS Répit, nous avons pu financer en partenariat avec l’Association L’Avancée à Istres un projet d’accompagnement plus spécifique autour de l’autonomie personnelle et sociale. Anthony se rend chaque mardi en taxi dans les locaux de l’association pour apprendre à faire des courses, à utiliser l’argent - les transports, puis à confectionner un repas. Il passe ensuite un temps convivial avec d’autres jeunes TSA de l’association, avec qui il est, par ailleurs, en lien pour des séjours vacances depuis plusieurs années. Ces temps en dehors de l’institution lui offre un « répit » et lui permettent de retrouver la collectivité dans de bonnes conditions pour une meilleure participation dans la vie du service.

D’autres projets ont pu également être organisés depuis l’ouverture du SAS Répit, dans l’objectif de créer du lien à travers une prise en charge individuelle, et/ou de susciter de l’intérêt sur des activités spécifiques, toujours pour restaurer l’estime de soi et atténuer les troubles de chacun… Ainsi, chaque vendredi, Mathieu rencontre Jonathan, éducateur de l’Association Phénix, pour reprendre le sport de manière progressive (marche, vélo…). Après une longue période d’absence pour raison médicale, Mathieu éprouve des difficultés pour intégrer les activités en groupe alors qu’il apprécie les activités sportives et les sorties en plein air. Quand le jeune homme aura retrouvé une meilleure condition physique et quand il aura repris en confiance en lui, à plus long terme, l’éducateur pourra l’accompagner dans les groupes d’activités sportives qui se déroulent chaque semaine au foyer de vie. Simon, un autre jeune adulte TSA en attente d’une place en FAM, manifeste au quotidien de l’agitation et des troubles attentionnels qui compromettent sa participation dans les activités…Grâce au dispositif du SAS Répit, il bénéficie de deux séances de zoothérapie par semaine. Le contact avec les animaux favorise les interactions « positives » et soutient le langage et la communication. Le soin et le nourrissage des animaux l’amène à l’apaisement, et réduit l’agitation. Ces séances à visée thérapeutique, proposées de manière régulière améliorent peu à peu le confort de vie de Simon en lui redonnant un sentiment de responsabilité.

Mme. Valène RIOU
Psychologue